Entrada Destaque CDE: Rapid 13 de junho

CDE: Rapid 13 de junho

Enviar por E-mail Versão para impressão PDF

alt

COMUNICADO DE IMPRENSA

 

Lisboa, 13 de junho de 2017

 

  • European Agenda on Migration: Commission reports on progress and calls on Member States to make further efforts to implement measures

Meeting in Strasbourg today ahead of next week's European Council, the Commission will present four progress reports on measures taken under the European Agenda on Migration. The Commission will review the progress made in the EU's emergency relocation and resettlement schemes and, as announced in its previous progress report, will specify its position on making use of its powers under the Treaties for those Member States that have not yet implemented the Council decisions. The Commission will also report on the roll-out of the European Border and Coast Guard and the implementation of the EU-Turkey Statement. In addition, the Commission will present results and lessons learned under the Partnership Framework on Migration one year after its launch and the efforts undertaken along the Central Mediterranean route. Press releases on the implementation of the European Agenda on Migration and Partnership Framework on Migration will be available online at the start of the press conference with Commissioner Avramopoulos in Strasbourg, which is scheduled for 15h30. (For more information: Natasha Bertaud – Tel.: +32 229 67456; Tove Ernst – Tel.: +32 229 86764; Catherine Ray – Tel.: +32 229 69921)

  • 30 ans de séjours «Erasmus» à l'étranger: la Commission lance une application mobile pour fêter cet anniversaire

Aujourd'hui, l'UE célèbre les 30 ans de son programme de séjours d'étude et de formation à l'étranger «Erasmus», dont ont déjà bénéficié 9 millions de personnes. Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker et le président du Parlement européen Antonio Tajani présideront les célébrations du 30e anniversaire du programme Erasmus, devenu Erasmus+ en 2014, qui se dérouleront au Parlement européen à Strasbourg aujourd'hui. À cette occasion, la Commission lancera une nouvelle application mobile Erasmus+. Conçue pour les étudiants, les élèves d'établissements professionnels et les participants à des échanges de jeunes, l'application facilitera les démarches administratives et l'intégration des bénéficiaires tout au long de leur séjour. Le président Juncker a déclaré: «Chaque euro que nous investissons dans le programme Erasmus+ est un investissement dans l'avenir — l'avenir d'un jeune et de notre idée européenne. Je ne vois pas dans quoi il pourrait être plus important d'investir que dans ces porte-drapeaux de demain. Alors que nous fêtons le 9 millionième participant au programme, faisons en sorte que nous soyons neuf fois plus ambitieux pour l'avenir d'Erasmus.» Pour un programme qui aura aidé plus de 4 millions de personnes à étudier, se former et faire du bénévolat à l'étranger entre 2014 et 2020, l'application mobile Erasmus+ contribuera à rendre le programme plus inclusif et accessible: la Commission a en effet la ferme volonté de bâtir l'avenir d'Erasmus+ au-delà de 2020 avec la génération Erasmus+, afin d'ouvrir le programme à un éventail encore plus large de jeunes. Un communiqué de presse, une fiche d'information et un MEMO sont en ligne. (Pour plus d'informations: Nathalie Vandystadt – Tél.: + 32 229 67083; Inga Höglund – Tél.: + 32 229 50698)

  • Recherche et innovation: dernière ligne droite pour un nouveau partenariat euro-méditerranéen

Carlos Moedas, commissaire pour la recherche, la science et l'innovation, a salué hier au Parlement européen les avancées décisives sur le partenariat en matière de recherche et d'innovation dans la zone méditerranéenne (PRIMA). Ce partenariat, soumis au vote des eurodéputés aujourd'hui, vise à développer des solutions innovantes pour une gestion durable de l'eau et de la production alimentaire dans la région. Le commissaire Moedas s'exprimait hier lundi en plénière à Strasbourg et a déclaré: «Avec le feu vert du Parlement, PRIMA pourra élaborer des solutions indispensables aux graves pénuries d'eau et d'alimentation dans les régions les plus affectées de la zone méditerranéenne, répondre aux besoins les plus essentiels et ainsi agir sur une des causes profondes de l'immigration subie. Ce partenariat euro-méditerranéen en matière de recherche et d'innovation est une occasion unique pour les États membres de l'UE et les pays tiers de la Méditerranée de mettre en commun leurs ressources et de travailler pour l'avenir de la région. PRIMA est également un excellent exemple de l'ouverture de la recherche et de l'innovation européenne sur le monde et c'est pour cela que je me félicite que ce vote ait lieu aussi rapidement.» La proposition pour établir PRIMA a été présentée par la Commission le 18 octobre 2016. Le partenariat inclut d'ores et déjà dix-neuf pays qui contribueront au financement de PRIMA en complément d'un apport de l'Union européenne de près de 200 millions d'euros au travers du programme-cadre de recherche Horizon 2020. Suite à l'accord du Parlement, le Conseil devrait formellement finaliser le processus législatif le 26 juin prochain. Une fois adopté, le partenariat débutera en 2018, pour une durée de dix ans. Plus de détails seront disponibles à l'issue du vote au Parlement, en début d'après-midi, ici et ici. (Pour plus d'informations: Lucía Caudet – Tél.: +32 229 56182; Mirna Talko – Tél.: +32 229 87278; Maud Noyon – Tél.: +32 229 80379)

  • Eurostat: La consommation par habitant a varié plus que du simple au double selon les États membres de l'UE - Rapport de près de un à six pour le PIB par habitant

La consommation individuelle effective (CIE) est un indicateur du niveau de bien-être matériel des ménages. Basée sur les estimations préliminaires pour l'année 2016, la CIE par habitant exprimée en standards de pouvoir d'achat (SPA) s'est échelonnée, parmi les États membres, de 53% à 132% de la moyenne de l'Union européenne (UE). Dix États membres ont enregistré une CIE par habitant supérieure à la moyenne de l'UE en 2016. Le niveau le plus élevé de l'UE a été relevé au Luxembourg, à 32% au-dessus de la moyenne de l'UE. L'Allemagne et l'Autriche se situaient à environ 20% au-dessus de la moyenne, suivis par le Royaume-Uni, le Danemark, la Finlande, la Belgique, la France, les Pays-Bas et la Suède, qui enregistraient tous des niveaux compris entre 10% et 15% au-dessus de la moyenne de l'UE. Un communiqué de presse est disponible en ligne. (Pour plus d'informations: Vanessa Mock – Tel.: +32 229 56194; Enda McNamara – Tel.: +32 229 64976)

 

Para mais informações sobre assuntos europeus:

http://ec.europa.eu/portugal